Summertide Company

Marie Colombe collabore depuis 2017 avec le metteur en scène américano-britannique Sean Hardy, avec qui elle développe un véritable compagnonnage artistique. En 2018, elle devient "core member" de sa compagnie, Summertide, dont elle participe aux projets en tant que comédienne et dramaturge.

 

Mary stuart

D'après Friedrich Schiller

Production 2018 / mise en scène : Sean Hardy

Adaptation : Sean Hardy & Marie Colombe Lobrichon
Avec : Marie Colombe Lobrichon & (en alternance) Olivia Miller / Pauline Prévost de Blois

© Summertide Company / Sean Hardy

La pièce de Schiller fourmille de personnages masculins. En choisissant le parti de se concentrer sur les deux protagonistes féminines centrales, cette relecture invite à repenser la manière dont la conscience de soi féminine tend à se modeler à travers le regard d'un autre – un autre qui, lui, est toujours masculin. De la même manière que les deux reines de Schiller sont entourées d’hommes qui les charment, les conseillent, les intimident, les manipulent, les deux comédiennes sur le plateau ont à rendre des comptes à un metteur en scène qui, bien qu’invisible, façonne leurs réactions et interactions. Leur animosité vient-elle du rapport de force qui oppose leurs langues ? de leur crainte de ne pas être « la plus forte » ? ou d’un regard masculin si bien ancré en elles qu’une union leur semble impossible ?

Reprise du spectacle les 19, 25 et 26 juin 2019

 
 
 

A Midsummer Night's Dream

De William Shakespeare / nouvelle production avril 2018 / mise en scène : Sean Hardy / in English

Titania / Hippolyta : Marie Colombe Lobrichon

" Dans le contexte du mouvement #metoo, il me sembla, et il me semble toujours plus inconcevable de continuer à voir dans cette histoire une comédie amoureuse ; bien plus que d’amour, c’est de rapport de force entre les sexes qu’il est question ici, et de résilience. Le Songe d’une nuit d’été reste bien sûr une comédie, mais cela n’empêche pas qu’elle ouvre sur des questionnements plus graves, notamment autour de cette polarité homme /femme. "
Sean Hardy

© Summertide Company / David Belaga

 

Irrévérencieuse, excentrique, queer et parfois dérangeante... cette production propose une toute nouvelle lecture du texte de Shakespeare, sous le prisme du genre et des rapports de force entre les sexes. Autre ligne de force du projet, la question de la frontière entre les univers, très présente dans l'oeuvre, est abordée sur scène à travers l'importance donnée à la musique et à la danse, dont les tonalités jazz colorent le spectacle. Il s'agit aussi d'inviter à une découverte sensuelle du texte de Shakespeare, en proposant au public français de le découvrir en langue anglaise.