pièces courtes

Pourquoi faire long quand on peut faire court ?
Chacune de ces "pièces", expérimentations sur un thème, un texte ou une image, sont le point de départ d'intuitions qui, peut-être se développeront plus longuement plus tard. Ou pas.

 
 
DSC09204.JPG

Amour en cage

"Le Seigneur de Fayel manda son cuisinier: "Tu serviras de ce plat, en particulier, à tous ceux qui seront dans la grande salle. Et tu feras de ce coeur un autre plat dont tu serviras ta maîtresse, et personne d'autre sauf elle."

S'appuyant sur le texte médiéval occitan Le roman du châtelain de Coucy et de la dame de Fayel, cette courte proposition scénique invite à découvrir la légende du coeur mangé, qui inspira entre autres le conte de Blanche neige et le chasseur. Sur scène, Marie Colombe Lobrichon interprète en solo l'ensemble des personnages de l'histoire, dans un dispositif de lumière minimaliste. 

Présenté pour la première fois le 26 avril 2018 au Théâtre de Verre (Paris)


 
DSC09442.JPG

Turtle soup

"Suspendez la tortue par les deux nageoires de derrière. Tranchez-lui la tête, et laissez-la saigner pendant quinze heures".
Jules Gouffé, Le livre de cuisine (1967)

Sortie de son contexte historique, la recette d'un potage de tortue nous semble tout ce qu'il y a de plus abominable. Mais n'est-ce pas le cas de bien des pages de notre passé, qui, lues avec nos yeux, nous glacent d'effroi ? A travers un montage de textes non-dramatiques de Gouffé et Brillat Savarin, Turtle Soup invite à voir dans cet exemple a priori anecdotique le symptôme d'une Histoire bien plus vaste. Et si cette recette trouvée dans un vieux livre de cuisine nous disait quelque chose de notre héritage culturel (voire même de notre identité nationale) et nous amenait à nous interroger sur le rapport que nous entretenons avec lui ? Comment assumer aujourd'hui, à l'échelle personnelle comme nationale, une Histoire faite d'un si savant mélange de violence et de raffinement ? 

Présenté pour la première fois le 26 avril 2018 au Théâtre de Verre (Paris)